Image
Top
Navigation

HYPERTROPHIE MAMMAIRE

La chirurgie mammaire de réduction permet de diminuer le volume des seins, de l’harmoniser par rapport à l’anatomie des patientes et de corriger éventuellement une ptôse et/ou une asymétrie associée. Le plus souvent, l’ablation de l’excès de peau nécessite des cicatrices en T inversé pour redonner une belle projection et une meilleure tenue sur le long terme. Il s’agit d’une chirurgie à la fois esthétique et fonctionnelle, car les patientes présentant une hypertrophie mammaire souffrent du dos et des épaules.

AVANT L’INTERVENTION

Il est impératif d’obtenir un poids stable car toute variation de poids post opératoire détériorera le résultat esthétique.
Lors de la première consultation, j’effectue une série de photographies, j’étudie l’importance de l’hypertrophie, le degré de ptôse, la taille et la position des aréoles et l’existence d’une asymétrie éventuelle. Ce travail avec vous sur les images me permet de comprendre quelles sont vos attentes et de vous expliquer les possibilités chirurgicales et le positionnement des cicatrices en fonction de votre morphologie.
L’arrêt de l’intoxication tabagique est indispensable 45 jours avant l’intervention étant donné les risques de souffrance cutanée due à la vasoconstriction exercée par la nicotine.
Un bilan sénologique pré-opératoire est systématiquement prescrit (mammographie, échographie).

L’INTERVENTION

L’intervention se pratique sous anesthésie générale lors d’une brève hospitalisation. La totalité de la glande mammaire qui est réséquée sera pesée et adressée au laboratoire d’anatomopathologie pour un examen histologique systématique.
J’utilise des fils crantés résorbables afin de pouvoir raccourcir les cicatrices et obtenir un élargissement minimum.
Je mets en place un pansement compressif en post-opératoire immédiat.
Une échelle visuelle analogique d’évaluation de la douleur vous sera remise afin que vous puissiez évaluer personnellement votre douleur et que l’équipe médicale puisse adapter des antalgiques à votre douleur.
Il est impératif que la douleur soit prise en charge rapidement et nous vous demandons de bien vouloir vous soumettre à cette contrainte d’évaluation post-opératoire à la fois dans notre établissement et dans les jours qui viennent afin que je puisse adapter les antalgiques.

LES SUITES OPERATOIRES

J’assure avec mon équipe tous les soins post-opératoires spécifiques pour diminuer au maximum la rançon cicatricielle.
En cas de drainage, l’ablation des drains se fait à la 48ème heure avec mise en place d’un soutien gorge compressif pendant un mois, les pansements s’effectuent tous les quatre jours, pendant une quinzaine de jours environ puis un gel de silicone est prescrit pour plusieurs mois.
Notre kinésithérapeute Sabine Lepeix vous apprendra à vous mobiliser en fonction de votre intervention chirurgicale afin d’éviter toute traction au niveau des cicatrices, puis à corriger votre posture rachidienne qui est souvent déséquilibrée en pré-opératoire du fait de l’hypertrophie mammaire.

LE RESULTAT

Le résultat est obtenu au bout d’un an, temps nécessaire au bon positionnement des seins et à l’atténuation des cicatrices. Les seins restent naturels et sensibles notamment aux variations hormonales et pondérales.
Cette intervention vous amènera une amélioration de la silhouette et un grand confort et vous aidera dans la prise en charge de votre hygiène de vie en particulier pour les activités physiques et sportives.