Image
Top
Navigation

RHINOPLASTIE

La rhinoplastie désigne la modification de la morphologie du nez : elle peut être purement esthétique mais aussi fonctionnelle. Elle a pour but de corriger des disgrâces d’origine traumatique, congénitale ou dues au processus de vieillissement.
Il s’agit d’une intervention destinée à rétablir l’harmonie du nez et à rééquilibrer les proportions du visage, afin de lui donner la morphologie désirée en remodelant les différentes structures qui donnent sa forme au nez. Le but étant de ne jamais compromettre la fonction nasale de respiration.

 

 

AVANT L’INTERVENTION

Lors de la première consultation, j’utilise un système d’imagerie informatisé qui permet de vous donner un aperçu de votre nouveau profil grâce à un logiciel de simulation dynamique.
Nous pouvons ainsi travailler ensemble sur les images. Cela me permet de comprendre précisément quelles sont vos attentes et de vous expliquer quelles sont les possibilités chirurgicales en fonction de la morphologie de votre visage, de votre structure osseuse et cartilagineuse et de la qualité de votre peau.
Dans de rares cas, je peux vous proposer une technique non chirurgicale (injection de produits de comblement).
Dans d’autres cas, une modification de l’ensemble du profil par une génioplastie (modification du menton) peut être proposée réalisant une véritable profiloplastie.

L’INTERVENTION

La rhinoplastie se fait généralement sous anesthésie générale lors d’une brève hospitalisation.
Elle consiste en un remodelage osseux et cartilagineux par des incisions au niveau de la muqueuse nasale purement internes sans aucune cicatrice externe, quelquefois, une incision columellaire peut s’avérer nécessaire.
L’infrastructure ostéo-cartilagineuse peut être refaçonnée selon le programme établi ensemble lors de la consultation par des résections appropriées et éventuellement des greffons cartilagineux ou osseux.
Enfin, la toute dernière avancée en matière de rhinoplastie, afin de prévenir d’éventuelles irrégularités, consiste à intégrer systématiquement un camouflage préventif par l’interposition d’un tissu d’interface entre la peau et l’infrastructure ostéo-cartilagineuse refaçonnée.

LES SUITES OPERATOIRES

Les œdèmes et les ecchymoses sont à leur maximum vers le quatrième jour et s’atténuent en général au moment de l’ablation du plâtre au dixième jour. Les douleurs sont modérées, mais du fait du méchage des narines, la respiration est purement buccale les premiers jours, elle se normalisera progressivement de huit à quinze jours.
Les mèches seront ôtées à la 48ème heure s’il n’y a pas de geste sur la cloison nasale, au 5ème jour s’il y a eu une correction d’une déviation septale ou un décollement muqueux étendu. A l’ablation du plâtre au 10-12ème jour, le nez reste encore œdématié avec un raccourcissement plus important que ce qu’il sera de façon définitive, mais vous pouvez prévoir une vie sociale normale. Une protection solaire est impérative sur les zones ecchymotiques pendant un à deux mois. Chez certains patients à peau brune, des cernes sous les paupières inférieures peuvent durer pendant plusieurs mois.

LE RESULTAT

Le résultat définitif sera évalué avec vous au sixième mois, temps nécessaire à la cicatrisation et à la résorption complète des œdèmes.
Il peut exister à ce moment là des imperfections du résultat dues à des phénomènes cicatriciels (fibrose, cal osseux hypertrophique…) qui peuvent nécessiter d’éventuelles retouches chirurgicales.